Une visite au musée de l’Elysée

05/04/2018 by MyLausanne
Français ExpositionsMusée

Lausanne est une ville photogénique : le lac, les montagnes, les ruelles du centre… Des lieux qui raviront les instagramers (#NoFilter). Les professionnels et amateurs de photo y trouvent également un autre lieu de prédilection ; le Musée de l’Élysée, au bord du Léman, un des plus importants musées consacrés uniquement à la photographie.


La visite débute dans le parc de l’Élysée, une fois le grand portail franchi, on suit le chemin de gravier jusqu’à la vieille bâtisse qui abrite le musée. On devine déjà la magnifique vue au bout du chemin, mais ça sera pour après la visite. On passe la porte de la villa et la visite peut débuter.

(c) LT/www.diapo.ch

Trois étages et autant d’ambiances. Les salles du rez-de-chaussée sont spacieuses avec de hauts plafonds. La visite silencieuse est rythmée par les grincements du parquet qui ajoutent un peu de charme. Sur les grandes parois blanches, les clichés sont joliment mis en valeur : un cadre et un spot qui les éclaire.

LT/www.diapo.ch

 

La visite de l’exposition continue au 1er étage, dans les combles de la villa. La moquette grise et les poutres boisées nous plongent dans une toute autre ambiance. Encore une fois, notre regard n’est attiré que par les photos. L’étage se veut aussi pédagogique. Le Studio propose des activités ludiques pour les enfants. Ils peuvent y découvrir comment le musée et sa fondation gèrent leurs collections, toujours plus nombreuses, de l’étude des photos à leur numérisation. On apprend aussi comment entretenir ou réparer les clichés abimés. Au final, même les grands en sortent informés.

 

Et puis, il y a ce grand écran intriguant, sur la gauche à l’entrée sur lequel on peut compléter cette phrase : « La photographie, c’est… ». Certains visiteurs du jour se sont lancés ; « c’est cool », mais aussi « c’est une fenêtre imaginaire sur le réel ».

La visite continue au sous-sol, où l’ambiance se métamorphose encore une fois. Les pièces sont plus étroites et les murs sont clairs, tout comme les dalles au sol. On découvre la deuxième exposition temporaire qui lie la photo à des carnets de notes et des extraits sonores.

Une fois la visite terminée, on profite de s’arrêter au Café Élyse. Un endroit cozy, lumineux et coloré : parfait pour boire un verre et échanger sur l’exposition en grignotant un snack. Dans un coin de la pièce, on repère même un photomaton vintage (à tester avant de partir). Et pour ceux qui n’aiment pas être pris en photo, il reste la grande bibliothèque qui relie le café, l’accueil et la boutique.

(c) retoDuriet.com

En sortant de la villa, on se dirige immédiatement vers le parc, qui relie l’Élysée au bord du lac. Passage obligé ! Après avoir admiré des œuvres de professionnels, c’est l’occasion de tester nos talents d’artistes et de profiter de la vue.

 

A voir actuellement

Jusqu’au 6 mai, ce sont les lignes qui sont à l’honneur au rez et au 1er étage. Des chefs d’œuvres de l’histoire de la photo côtoient des œuvres moins connues, pour un résultat impressionnant.

La deuxième partie de l’exposition, dédiée aux courbes, permet de découvrir des magnifiques images de nature, comme des détails de roches et de fleurs, sans oublier les courbes du corps humains, dans des noir-blanc très subtils.

 

Au sous-sol, c’est un voyage en Amérique du Sud qui est proposé avec cette très belle exposition sur les traces de Louis de Boccard, un Suisse qui a vécu dans le nouveau monde et notamment en Argentine et au Paraguay.

Les photos prises entre la Suisse, l’Argentine et le Paraguay, sont presque nostalgiques, avec un traitement plutôt froid de la couleur. Elles dégagent un beau mélange de force et de sérénité.

"Les chutes d'#Iguazú sont aujourd'hui l'un des plus importants sites touristiques d'#Argentine et du #Brésil […] Sur la route bétonnée qui mène à l'artère principale, une communauté se signale aux touristes par des panneaux de bois peints; un seul avertissement : il est demandé de rester sur le chemin et, sans permission, de ne pas #photographier […]".⠀⠀ •⠀⠀ Conquistador – Nicolas Savary, Sur les pas de Louis de Boccard, explorateur suisse dans le Nouveau Monde (1889-1956) – livret de l'exposition.⠀⠀ •⠀⠀ A voir jusqu'au 6 mai 2018.⠀⠀ •⠀⠀ #NicolasSavary #photographie #photography #nopicturesplease #exposition #exhibition #museum #Lausanne #switzerland⠀⠀ •⠀⠀ [Images : Vue d'exposition ©️Yannick Luthy]

A post shared by Musée de l'Elysée (@elyseemusee) on