Un week-end à Lausanne #02

By Joëlle
Français Hiver

Allez, je vous raconte la fin de mon week-end à Lausanne avec deux journées en un seul article. Le samedi matin, nous sommes partis à nouveau nous promener dans Lausanne. A Lausanne, ça monte, ça descend tout le temps. La ville est construite sur plusieurs niveau qui s’entremêlent, c’est perturbant pour s’orienter. Mais, à la fin du week-end, j’avais réussi à repérer quelques places et rues, et je pouvais mieux m’orienter. David de l’Office de Tourisme disait très justement que pour Lausanne, il faudrait une carte en 3d. D’ailleurs il parait que l’un des surnom de Lausanne est la petite San-Francisco.


Un week-end à Lausanne – jour #02 et #03

Le programme de notre journée de samedi fut un peu changé car il pleuvait énormément. Nous avons donc pris notre temps au petit-déjeuner et avons profité d’une éclaircie pour aller faire un tour au marché du centre-ville.

Les mercredis et samedis, autour de la place Riponne et dans les rues piétonnes alentours, se tient le marché fermier de Lausanne. On y trouve producteurs locaux, produits frais, bouchers, fromagers, boulangers, etc … Je le dis à chaque fois, mais j’adore les marchés. J’aime voir les étals, découvrir les produits locaux. Rien ne ressemble à un marché qu’un autre marché, pourtant ils sont tous uniques et différents, mais à la fois universels. Le coeur d’une ville pour moi.

Comme il pleuvait vraiment beaucoup, nous ne nous sommes pas attardés plus longtemps et sommes allés prendre le bus pour découvrir la brasserie La Nébuleuse. À la périphérie de la ville, dans un quartier un peu désaffecté, il y a cet immense bâtiment (une ancienne imprimerie), loin de tout, avec un bar cosy et chaleureux, et une grande terrasse : c’est la brasserie La Nébuleuse.

La brasserie La Nébuleuse

Après avoir visité la brasserie, et dégusté les bières complètement incroyables de La Nébuleuse, et avons échangé avec Jérémy, un des fondateur de cette brasserie. Il nous a raconté les débuts de l’aventure La Nébuleuse, et leur envie de toujours continuer à prendre du plaisir et à aller toujours plus loin dans l’innovation et la création. C’était passionnant et  très inspirant.

La Nébuleuse, c’est l’histoire de trois amis d’enfance, passionnés de bière qui décident de s’amuser à brasser leur propre bière dans un garage. On est en 2013. Les bières sont originales et bonnes. Elles commencent à se faire connaitre et la production clandestine ne suffit plus. En 2014, ils s’installent dans ce quartier de Lausanne, assemblent eux mêmes les cuves, tuyaux, et tout le système de brassage. En 2017, la Nébuleuse est une belle entreprise, une équipe de 14 personnes passionnées et toujours le même objectif : produire des bières de caractère.

Ils se disent créateurs de bière et c’est clairement ce qu’ils sont. Il y a les bières annuelles, les éphémères et les collabs, aussi savoureuses les unes que les autres, et certaines carrément originales, comme la Gamb’ass (aux gambas) ou la I.P.A (à la pizza). Mais le mieux, croyez moi, c’est de trouver un distributeur des bières La Nébuleuse près de chez vous, et d’aller découvrir ces bières au top, si vous êtes amateur de bière évidemment.

Ps pour les bordelais, on en trouve à l’Amirale Bière, rue Saint-James.

Nous avons déjeuné sur place un plat typiquement de la région : le papet vaudois, une sorte de sauté de poireaux et pommes de terres qui se mange avec une saucisse au chou (je vous donne la recette très vite). C’était excellent. Simple et terriblement bon. Comme tout ce que nous avons dégusté ce week-end-là d’ailleurs. C’est La ferme vaudoise qui avait préparé le repas. Nous l’avons récupéré en passant au marché et ensuite, il a suffit de réchauffer la préparation et cuire les saucisses.

On a mis la table, on a mangé et discuté comme des vieux copains, tout en buvant des bières. Un peu le genre d’après-midi parfait quand il pleut.

J’ai beaucoup aimé ce moment très convivial, dans le bar de la brasserie. Il pleuvait alors on a pris notre temps. Il faut dire qu’on était tellement bien qu’on aurait pu y rester toute l’après-midi. Mais nous avions envie de passer du temps en ville et avons profité d’une éclaircie pour repartir nous promener et surtout être à la Cathédrale au moment du coucher du soleil, pour prendre des photos.

En fin d’après-midi, nous ne rêvions que d’un chocolat chaud, et nous sommes retrouvés dans un bar très sympa de Lausanne, Le Pointu, pour boire un chocolat chaud avant de repartir pour l’hôtel se poser un peu. J’ai pris un pumpkin spice latte, trop bon et ai beaucoup aimé l’ambiance de ce bar, conviviale et chaleureuse, où tous les serveurs étaient très agréables et très détendus. D’ailleurs, ils servent La Nébuleuse et ont même effectué une collab avec la brasserie, qui a donné La Pointure.

Le Pointu
Rue Neuve 2
​1003 Lausanne

Le soir nous avons soupé (diné en Suisse) au Eat Me, un des restaurant très tendance à Lausanne. Eat Me est un très bel endroit. Un restaurant cocktail lounge, dont le concept est de proposer un voyage culinaire autour du monde. Sur la carte, 5-6 plats sont proposés par continent, et servis sur des petites assiettes à partager. C’était excellent, et très original. Malheureusement, la salle était tellement sombre, que je n’ai aucune photo réussie, sauf celle du cocktail que nous avons déguster à la fin du repas.

Eat Me
Rue Pépinet 3
1003 Lausanne

Le lac Léman

Un des charme indéniable de Lausanne est le Lac Léman. Tellement apaisant à regarder. Le lac et les montagnes en face donnent à Lausanne un paysage de toute beauté, et je ne vous raconte pas les levers et couchers de soleil.

Nous avions décidé de nous retrouver (tôt) le dimanche matin, pour admirer le lever de soleil sur le Lac Léman. C’était magique. Des canards partout, des cygnes, et le calme paisible de la ville endormie. En regardant le soleil se lever, je me suis (re)dit que la nature était magnifique et que j’avais bien de la chance de pouvoir assister à ce genre de moments.

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, nous sommes montés à bord d’un bateau de la Compagnie Générale de Navigation, pour une croisière sur le Lac Léman. L’aller-retour Lausanne – Evian dure environ 1h30 et nous en avons profité pour prendre un deuxième petit-déjeuner (!) et admirer le lac et le paysage. A faire de préférence quand il fait beau. Ce jour là, le ciel était couvert et il faisait très froid, alors nous ne sommes pas resté bien longtemps sur le pont, mais c’était tout de même très beau.

Le Musée Olympique

A notre retour, nous avons longé le lac pour aller, à pied, au Musée Olympique. Le Musée Olympique est un très beau musée. La visite commence au pied des escaliers, avec les sculptures célébrant le sport et l’effort physique. A l’intérieur, un parcours, trois thèmes sur trois étages : l’histoire des jeux olympiques, de l’origine des Jeux à la volonté de Pierre de Coubertin de rassembler les nations autour d’un mouvement célébrant les valeurs universelles du sport, ensuite l’espace est dédié aux Jeux et aux athlètes qui ont marqué l’histoire des Jeux, avec des portraits, histoires, équipements, et pour finir, une immersion dans le village olympique avec des images, des tests, des jeux interactifs.

Il faut compter 1h30 / 2h pour la visite et c’est passionnant, ludique et informatif. J’ai eu un gros coup de coeur pour ce musée.

Le Musée Olympique
1, quai d’Ouchy
1006 Lausanne

Nous nous sommes retrouvés ensuite au Café de Grancy pour bruncher, mais après nos deux petits-déjeuners, nous avions tous plus envie de gouter au hamburger de la carte. Le Café de Grancy est un lieu très agréable et chaleureux avec sa grande salle et ses fenêtres en demi-cercles. Après le déjeuner (ou diner en Suisse), nous sommes rentrés à pied à l’hôtel. On en a profité pour admirer une dernière fois les jolies maisons, les teintes or des arbres, avant de nous quitter et de rentrer chez nous.

Café de Grancy
Avenue du Rond-Point 1
1006 Lausanne

J’ai adoré découvrir Lausanne pendant ce week-end. C’est une belle destination pour un long week-end, durée idéal pour découvrir la ville. Elle est belle, dépaysante et relaxante. Lausanne est paisible la journée mais sait s’amuser la nuit venue.

Infos pratiques / utiles

Se rendre à Lausanne :
– En TGV-Lyria au départ de Paris (3 h 30).
– En avion jusqu’à Genève depuis Paris et la province, puis 40 minutes en train.

La monnaie :
En Suisse, la monnaie est le franc suisse. 10 euros –> 11 francs suisse (environ).
Dans certains commerce, on acceptera que vous payez en euros mais on vous rendra l’argent en francs suisse (sur la base de 1 pour 1).
Coût de la vie (exemples) :
Une baguette –> 3 francs suisse.
Un café –> 3,50 francs suisse

Quelques expressions typiquement suisse : 
– un natel –> un smartphone
– ça joue  –> ça va / c’est bon / c’est ok
– septante, huitante, nonante –> 70, 80, 90

Les repas :
En Suisse, on déjeune le matin, on dîne à midi et on soupe le soir. Si vous acceptez une invitation à dîner, n’arrivez pas à 20h00 😜

Merci à We Like Travel et à lOffice de Tourisme de Lausanne pour cette invitation👌. Et merci à David, Céline et Rémy pour nous avoir accompagné. C’était super !

source