Un après-midi découverte à Aquatis

13/11/2017 by MyLausanne

Aquatis, le plus grand aquarium d’eau douce d’Europe, vient d’ouvrir à Lausanne. Et il fait déjà beaucoup parler de lui. Un voyage unique sur les traces du Rhône et sur les différents continents pour découvrir les espèces qui cohabitent dans l’eau et sur ses rives. C’est parti pour la visite !


Le Voyage Aquatis, c’est un parcours de 3’500 m2, un centre de loisirs, mais également un pôle d’éducation à l’environnement. Et oui, Aquatis ce n’est pas que des aquariums et des vivariums, mais une découverte de la faune aquatique avec une scénographie immersive autour de l’eau douce et du développement durable. On a adoré !

Vivarium Aquarium Aquatis

L’Europe et le voyage du Rhône

On commence le voyage avec l’Europe et la découverte du Rhône : du Glacier et ses lacs d’altitude, en passant par le bassin du Léman, et en terminant par le fleuve qui finit sa course en Camargue. On y découvre des espèces de poissons, des serpents et des amphibiens, mais également l’évolution de la pollution du lac Léman et les différents barrages construits sur le fleuve. On est sûr que même les Lausannois en apprendront plus sur le lac et sur les espèces qui vivent.

Lausanne, 21 octobre 2017 Ouverture du Vivarium Aquarium Aquatis, Le Glacier

Le grand bassin de l’évolution

On continue la visite en traversant un tunnel pas comme les autres. Un espace vitré qui nous permet d’observer le grand bassin de l’évolution, que l’on peut apercevoir à différents moments de la visite. Ce bassin regroupe des espèces de poissons actuelles, comme le poisson alligator, qui descendent de poissons préhistoriques.

Vivarium Aquarium Aquatis, © sedrik nemeth

On échappe aux dents acérées du Spinosaure en pleine chasse  pour se rendre au deuxième étage.

 

L’Afrique

Au deuxième niveau, on est accueilli par le Cervin, résultat d’une rencontre des plaques tectonique de l’Europe et de l’Afrique, qui introduit l’espace africain de la visite. On y découvre notamment les crocodiles du désert qui barbotent dans l’eau ou profitent du sable chaud et les poissons du lac Malawi. On en apprend plus sur le mouvement des plaques tectoniques et sur le lac Turkana.

Crocodile du désert

L’Asie

Le voyage continue en Asie avec une reproduction d’un village asiatique et la découverte de la riziculture. On s’arrête quelques minutes pour observer la vipère du Mont Mangshan (qui n’a pas l’air commode) avant de s’émerveiller devant les poissons lune argenté et les Selenotoca multifasciata.

Vipère du Mont Mangshan
Poissons lune argenté et Selenotoca multifasciata

L’Océanie

On suit les perroquets sur le sol qui nous emmènent découvrir l’Océanie et certains animaux stars d’Aquatis : le Taïpan du désert, serpent le plus vénéneux du monde, et le dragon de Komodo qui se prélasse sur une pierre. Impressionnant, n’est-ce pas ? 😉 Petit stop vers le Agame Barbu, avant de continuer.

Dragn de Komodo
Agame Barbu

L’Amazonie

Et la visite se termine par la serre amazonienne. Des plantes de toutes sortes, certaines fournies par la ville de Lausanne, des grenouilles bleues ou encore jaune, un iguane vert, des raies et des poissons, en poussant la porte vous vous sentirez immergé dans un petit coin de forêt amazonienne.

Serre amazonienne
L’iguane vert
Les raies

Et bien sûr, pour conclure la visite en beauté, ne loupez pas l’espèce star d’Aquatis: les piranhas, qui sont également visibles depuis le restaurant « Le Piranhas » si vous souhaitez boire un verre ou grignoter quelque chose avant de repartir.  😉

Les piranhas
Le Piranhas – restaurant

Et pour avoir quelques anecdotes supplémentaires tout au long de la visite, on télécharge l’application gratuite d’Aquatis (disponible sur Android et iOS).

 

Alors, vous y allez quand ?