Top 5 des expos à voir en ce moment

By MyLausanne
Français ExpositionsMusée

Nous avons visité les 5 expositions à voir en ce moment à Lausanne ! De la Fondation de l'Hermitage à la Collection de l'Art Brut, en passant par le Musée d'art de Pully, le MCBA et le Musée de l'Elysée... Vous verrez, il y en a pour tous les goûts !


4ème biennale de l’Art Brut – Théâtres

Le monde du théâtre sous toutes ses formes et représenté par des oeuvres très variées : costumes, vidéos, photographies, dessins, peintures masques, sculptures, marrionnettes… Le tout, dans un univers très coloré. Il y en a donc pour tous les goûts ! La 4ème biennale de l’Art Brut met en lumières 28 auteurs provenant de tous horizons, ce qui en fait une exposition extrêmement riche et étonnante.

Dunya Hirschter
Reinhold Metz
Reinhold Metz

On est bien d’accord, les oeuvres d’Art Brut sont souvent surprenantes (mais dans le bons sens du terme !). Cela provient peut-être du fait que les artistes d’Art Brut sont souvent des marginaux, parfois avec un vrai esprit rebelle ! On doit d’ailleurs le concept d’Art Brut au peintre français Jean Dubuffet qui, en 1945, décide de créer une collection d’œuvres réalisées par des pensionnaires d’hôpitaux psychiatrique. Dans les œuvres d’Art Brut, le conventionnel n’existe pas et les artistes ne suivent pas de chemin tout tracé, c’est pourquoi on est parfois étonné par certaines pièces… Une chose est sûre, l’Art brut ne laisse personne indifférent ! Nous en tous cas, on adore se laisser surprendre et partir à la découverte de cet univers dans cette super expo.

Guy Brunet
Vahan Poladian

Si vous visitez la 4ème biennale de l’Art Brut, ne manquez pas l’expo permanente ! Parmi les oeuvres exposées, la très grande toile d’August Walla est particulièrement impressionnante. Cet artiste autrichien est admis en 1970 en hôpital psychiatrique, et c’est de ce lieu qu’il dessine et exerce son art. Le dessin et l’écriture sont tous deux présents dans ses oeuvres, qui illustrent souvent des divinités imaginaires. Rendez-vous au deuxième étage de l’exposition pour admirer la toile !

August Walla
August Walla

Jusqu’au 26 avril 2020
Tarifs

Le Canada et l’impressionnisme – Fondation de l’Hermitage

À l’Hermitage, on y vient pour l’expo, mais aussi pour son magnifique cadre : située en pleine nature bien qu’à Lausanne, la fondation bénéficie d’une vue sur le lac à couper le souffle. Après avoir apprécié cet environnement privilégié (et après en avoir pris plein les yeux !), c’est donc parti pour la visite.

Fondation Hermitage

Dans cette nouvelle expo, on découvre l’impressionnisme à travers les yeux (ou les pinceaux !) des artistes canadiens du XXe siècle ! Bien décidés à s’inspirer des plus grands (Monet, Renoir, Pissarro…), ces jeunes peintres partent pour Paris. Certains resteront en Europe, d’autres retourneront dans leur pays natal; c’est à ce moment qu’ils transmettent leur nouvelle connaissance de l’impressionnisme au Canada. Ils en profitent pour mettre sur toile les paysages hivernaux de leur beau pays, avec ses lumières somptueuses mélangées au climat extrêmement rude qui le caractérise (bonjour les -30), mais aussi des journées d’été dans la campagne canadienne. L’exposition propose de découvrir les oeuvres originales de ces peintres peu connus en Europe.

Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté

Avec ses 35 artistes et leur centaine de tableaux, l’exposition “Le Canada et l’impressionnisme” mélange des œuvres représentant des paysages vus par les artistes lors de leur passage en France et ceux de leur pays natal, le Canada. Même pas besoin de prendre l’avion : si on veut voyager, direction cette nouvelle exposition !

Giverny, William Blair Bruce
Henri Beau

Après la visite et si le temps le permet, on profite de boire un petit café en prenant le soleil sur la terrasse de l’Esquisse !

Marino Trotta

Jusqu’au 24 mai 2020
Tarifs

Paris en fête – Musée d’art de Pully

La capitale française est au centre dans cette nouvelle exposition avec des tableaux datant de la fin du XIXe au milieu du XXe… Paris y est représentée comme une ville libre, festive et bohème. Et ça se ressent dans les tableaux ! Au fil de la visite, on découvre des peintures extrêmement colorées ; on ressent directement le côté vivant et joyeux de la ville transmis par les artistes ! Et nous, on est complètement émerveillés par ces tableaux dans lesquels on aimerait presque être téléportés.

Par exemple, on se prélasserait bien sur le fauteuil de ce tableau, en écoutant de la bonne musique de l’époque.

Raoul Dufy

Parmi les œuvres exposées, on retient tout particulièrement les peintures de l’artiste français Raoul Dufy : colorées et gaies, elles représentent à merveille la joie de vivre de la Belle Epoque et des Années folles à Paris ! Ne manquez pas le tableau “Paris et la tour Eiffel”, qui vaut vraiment le détour !

Raoul Dufy
Raoul Dufy

À la fin de l’exposition, impossible de manquer l’immense photographie de Paul Eluard et de son épouse, Nusch Eluard. Elle est d’ailleurs accompagnée d’un poème de Paul Eluard datant de 1942, intitulé “Liberté” : quoi de mieux pour définir la vie parisienne !

Nusch & Paul Eluard par Man Ray

Après avoir visité cette expo, on a qu’une envie : réserver un billet de train pour Paris illico-presto !

Jusqu’au 10 mai 2020
Tarifs

À fleur de peau. Vienne 1900 – MCBA

La nouvelle exposition du quartier d’art Plateforme 10 est définitivement l’un des rendez-vous incontournables de l’année 2020 ! Le Musée Cantonal des Beaux-Arts inaugure une toute nouvelle exposition temporaire, mettant en lumière les artistes viennois du XXe siècle. Pour en profiter un maximum, rendez-vous les jeudis et dimanches pour des visites guidées inclues dans le prix du billet d’entrée !

Bon, déjà, quand on va à Plateforme 10, on est émerveillé dès le début : on ne se lasse pas de son hall d’entrée sublime ! Et quand il y a du soleil, c’est encore mieux.

Après avoir fait une petite pause photo à l’entrée (c’est obligé tellement c’est beau !), c’est parti pour découvrir “À fleur de peau”. Les 180 œuvres présentées dans cette nouvelle expo sont focalisées sur la peau (d’où son nom !), réalisées dans un contexte de grande évolution des sciences de la médecine. Pour vous donner envie, on vous donne quelques noms à l’affiche de l’exposition qui vous mettront certainement l’eau à la bouche : Klimt, Schiele, Kokoshka… rien que ça !

Klimt

On aime se laisser surprendre par les œuvres exceptionnelles de l’expo ! Durant cette visite, on explore les salles du musée organisées en 6 parties distinctes :

1. Peaux blanches
2. Peaux colorées
3. Sous la peau
4. Autour de la peau
5. L’espace-peau
6. Etre bien dans sa peau

Richard Gerstl

Max Kurzwell (toile) & Adolf Loos (divan)

Pssst : nous, on a un petit coup de coeur pour les oeuvres colorées et graphiques de Kokoshka, notamment celle intitulée “Jeune fille debout entre des sarments de vigne”. Direction la partie “Peaux blanches” pour la retrouver (au premier étage) !

Kokoshka

Et pour terminer la visite en beauté, rendez-vous dans la boutique du musée ! Ce serait dommage de repartir sans un petit souvenir de cette super visite…

Jusqu’au 24 mai 2020
Tarifs

René Burri, l’explosion du regard – Musée de l’Elysée

Dans les 9 salles du musée, c’est l’univers du photographe suisse qui est à l’honneur ! D’ailleurs, avant sa mort en 2014, le célèbre photoreporter avait choisi le Musée de l’Elysée pour abriter sa Fondation.

LT/www.diapo.ch
Durant la visite de cette exposition, on est projeté dans les différentes étapes de la vie de René Burri : au rez-de-chaussée, on découvre par exemple les cahiers d’école secondaire du photographe, tout comme sa toute première photographie réalisée à l’âge de 13 ans.
© René Burri / Magnum Photos. Fondation René Burri, Courtesy Musée de l’Elysée, Lausanne

On y découvre aussi plusieurs clichés réalisés lors de ses nombreux déplacements à travers le monde.

© René Burri / Magnum Photos. Fondation René Burri, Courtesy Musée de l’Elysée, Lausanne
Mexique, Etat du Chiapas, 1982
Brésil, Rio de Janeiro, 1960

Inutile de préciser, mais on va le faire quand même : impossible de repartir de l’exposition sans avoir vu le mondialement célèbre “Che au cigare”, le fameux portrait qui a fait connaître René Burri. Cette photographie a été réalisée lors d’un voyage en compagnie de Laura Bergquist, l’envoyée spéciale du magazine Look, qui avait été invitée directement par le Che pour qu’elle découvre ce qu’il se passait vraiment à la Havane. Une photographie qui a fait le tour du monde, à ne manquer sous aucun prétexte !

Jusqu’au 3 mai 2020
Gratuit