Que faire un dimanche à Lausanne ?

07/11/2017 by MyLausanne
Français

Pour les habitants comme pour les touristes, le dimanche à Lausanne peut être une épreuve difficile, entre envie de traîner au lit parce qu’il fait froid et volonté de quand même faire quelque chose de la journée. Rassurez-vous, MyLausanne a quelques idées pour vous.


Oui, parce que si vous comptez sur votre moteur de recherche pour vous aider, cela vous permettra simplement de constater que vous n’êtes pas le seul dans ce cas :

 

Vous décidez alors de sortir du lit pour vous adonner à une des activités préférées des Lausannois: le brunch.

 

11h-12h30 : Bruncher au Java

Invention incroyable que ce repas “remonte-moral”. C’est vrai, qu’y a-t-il de plus jouissif qu’un petit-déjeuner où l’on peut manger du saumon et juste après une tartine de confiture sans se sentir jugé ? Pour en profiter un maximum, il est essentiel de ne pas sortir trop tôt et de profiter de sa grasse-matinée.

Direction le Java pour une carte des brunchs aussi variée que bonne : salé, sucré, salades, tartares… Vous aurez de quoi faire. La déco cosy et détendue permet de se sentir comme à la maison, pour une transition en douceur entre le lit et la suite du dimanche.

 

13h-15h : Se plonger dans les eaux douces d’Aquatis

Bon, on ne parle pas ici d’une session « bains thermaux », mais bien du plus grand aquarium d’eau douce d’Europe. Et il est à Lausanne, TADAAA (confettis, paillettes et chanson de fête) ! Tout au long de l’exposition, vous allez remonter le temps puis le cours du Rhône depuis le Léman à la rencontre d’espèces venues des 5 continents.

Entre des bassins spectaculaires (8m40 de haut et 1 million de litres d’eau pour le plus grand !), et de grands terrariums vous allez voir des poissons semblant venus du temps des dinosaures, mais aussi des reptiles impressionnants. Même si le varan de komodo est peut-être en train de faire la sieste, vous, vous n’allez pas regretter de vous être levés. C’est passionnant, très immersif et pédagogique à la fois : en gros, Aquatis est là pour que votre dimanche ne ressemble pas à la journée d’un poisson rouge dans un bocal.

15h30-16h : Se faire un plaisir en chocolat à l’Evêché

Vous revenez en ville et il fait froid. La serre tropicale d’Aquatis vous semble plus loin que votre lit. N’abandonnez pas ce dimanche en si bon chemin. On file à l’Evêché pour boire un chocolat chaud. Pendant les travaux de rénovation du Barbare, la délicieuse et mystérieuse recette du chocolat chaud le plus connu de Lausanne est servie chez le voisin. Au pied de la Cathédrale, vous pourrez vous réchauffer avec cette boisson qui allège le cœur. Oui, les dimanches de novembre on a besoin d’un remontant, et il se trouve que le chocolat est un anti-dépresseur naturel. Alors bon…

 

16h15-17h : Se cultiver en découvrant Ai Weiwei au Palais de Rumine

C’est une grande star de l’art contemporain qui s’invite au Musée Cantonal des Beaux-Arts de Lausanne pour la dernière exposition dans ses murs du Palais de Rumine.

Installées dans tout le bâtiment, les œuvres de l’artiste chinois vont apporter une touche culturelle à ce dimanche. Dans les salles du MCBA, il faudra vous retenir de marcher dans le tapis géant de grains (que c’est tentant !), mais vous pourrez toujours vous défouler en regardant la tapisserie détournant le célèbre doigt d’honneur de l’artiste, qui est aussi un joli pied de nez aux dimanches moroses.

17h15-18h45 : Boire un verre au Great

Assez parlé de partie culturelle, le Great est l’endroit au top pour un verre en fin de week-end. Il y a quelques bars lausannois ouverts le dimanche. Le Great a l’avantage d’être juste à côté du Palais de Rumine et d’être toujours animé, surtout s’il y a du foot à la télé !

Attention toutefois à ne pas être dans le déni de la semaine qui va reprendre. Votre apéro du dimanche soir pourrait se transformer en samedi bis. Et votre lundi de matin deviendrait donc… un peu plus difficile.

 

19h15-21h : Manger une fondue au Chalet Suisse

Vous en aviez vu sur la carte de l’Evêché au moment de commander votre chocolat chaud. Et ces 6 lettres, « F-O-N-D-U-E » ont résonné en vous, comme un : « Ah, ça passerait vachement bien quand même. » Oui, l’hiver c’est la saison du fromage chaud. L’angoisse de la silhouette maillot de bain est derrière (il faut bien que l’hiver ait des avantages) et personne ne la verra cette fondue gourmande, sous votre grosse veste. Allez, on prend de la hauteur jusqu’à Sauvabelin et on file le lundi qui arrive à grands pas avec un caquelon, du pain, et de la bonne compagnie.

fondue ©L//Laurent Kaczor
fondue ©L//Laurent Kaczor

Pour ceux qui voudraient manger autre chose, plusieurs restaurants sont ouverts : Holly Cow, le Bruxelles Café, Da Carlo, le Bleu Lézard ou encore les restaurants proches de la gare et d’Ouchy.

 

Reste encore l’étape du coucher et la nuit de sommeil vers le lundi matin. Oui, ce week-end était beau, oui il est fini. Mais que voulez-vous, il faut bien qu’une nouvelle semaine commence, pour qu’il y ait un nouveau week-end.