Le casse-tête du Nouvel-An à Lausanne…

12/12/2017 by MyLausanne

Nous sommes le 12 décembre (DÉJÀ ?!!) et vous n’avez toujours rien de prévu pour votre soirée du 31. Alors, comment on passe le cap de 2018 à Lausanne ?


Comme chaque année, on ne l’avait pas vu venir. On repoussait l’échéance et on refusait d’y penser, comme si cela ferait disparaître, par magie, le gros dossier de la fin du mois : « On fait quoi le 31 ? » Mais ça ne marche pas, chaque année la question revient et on DOIT y répondre. Parce que oui, Nouvel-An ça DOIT être plus sympa que les 364 soirées précédentes. Alors forcément, le 12 c’est compliqué de savoir quoi faire.

Et il ne faut pas compter sur une recherche web pour se rassurer :

Visiblement, depuis 2015 tout le monde a arrêté d’insister et s’est dit qu’à Nouvel-An on ne s’amuse jamais autant que prévu, même si l’on se trouve dans la plus belle ville du monde (Lausanne, donc).

Et même si on est déjà le 12, il reste encore plusieurs options :

 

Faire la fêêête !

Après tout, pourquoi pas se motiver et aller s’éclater ? Pour les plus enthousiastes, c’est dans les boîtes de la ville que cela se passera. Et il y a de quoi faire :

Le MAD ouvrira ses portes pour une soirée Pura Vida. Le D! organise son traditionnel bal de Nouvel-An. Le Xoxo ouvre également ses portes pour dire « Welcome 2018 ». Du côté de Chauderon 18, ce sera bal masqué. Le Romandie se mettra en mode Miami Vice (low cost). Et la Cave du Bleu-Lézard se rappellera aux bons souvenirs des boums et des fringues Fluo.

LT/ www.diapo.ch

Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux (et froid tout court d’ailleurs), il est possible de faire la fête en plein air, dans le marché de Noël. Un Bô Nouvel-An avec 5 scènes et une silent disco en ville, ça se tente avec une grosse veste.

www.regiscolombo.ch

Sortir

Oui, il y a sortir ! (danser, transpirer, s’éclater) et sortir (aller au théâtre, au restaurant, s’éclater aussi mais en plus calme). Eric Antoine joue notamment un best-of de ses illusions et tours à la salle Métropole. Une belle manière de commencer la soirée, avant d’aller au restaurant pour un défilé des menus de fêtes : du foie gras en veux-tu en voilà, de la truffe à ne plus savoir qu’en faire et du caviar à toutes les sauces. Vous pouvez même passer le cap de 2018 sur un bateau de la CGN, pour la Croisière St-Sylvestre. Entre des feux d’artifices, un orchestre de jazz et des vins à discrétion, ce 31 décembre sur l’eau a de quoi être inoubliable. Dans la limite des restes de votre compte en banque après la razzia de Noël, bien sûr.

(c) Eric Antoine

Quoique vous fassiez, si vous êtes en ville à minuit, il ne faut pas rater les illuminations de la Cathédrale. Ce n’est pas un classique lausannois pour rien.

La Cathédrale de Lausanne en feu, un 31 décembre à minuit. (c) LT/ Hugues Siegenthaler

Faire la fête chez quelqu’un

Soyons clair, si le 12 décembre vous n’avez pas encore prévenu que vous faisiez quelque chose chez vous, votre soirée risque d’être aussi amusante qu’un pavé de la place de la Palud. Il faut clairement compter sur ceux qui ont pris les choses en main (parce que – encore une fois – on est déjà le 12). Pensez à vous armer de votre plus beau sourire et d’une bouteille de mousseux.

 

Le canapé

L’option la plus confortable, rester à la maison et s’occuper de soi. Le bonheur est dans les choses simples : un bas de training, des chaussettes en laine, une couverture et une série. Ajoutez un repas pas forcément diététique et un verre de Clairette et le tour est joué.

 

PS : Bon, pour ne pas vivre le décompte sur le canapé, on vous a donné assez de pistes.

PS II : BONNE ANNÉE !