Les manifestations de Lausanne Estivale, une occasion de voir sa ville sous un angle inédit !

07/09/2016 by Jérôme Klotz
Français

Je fais partie de ceux qui croient bien connaître leur ville, ses petits recoins et leur petite histoire, ...


…mais les balades de Pierre Corajoud sont toujours l’occasion pour moi de me rendre compte de l’étendue de mon ignorance en la matière.

J’en ai reçu une nouvelle preuve lors de la balade musicale organisée ce samedi 27 août dans le cadre de Lausanne Estivale, la manifestation culturelle et de divertissements qui fête cette année sa 40e édition.

Ce jour-là, le rendez-vous était pris à la Place Saint-François et j’ai rapidement été rejoint par plus d’une quarantaine d’autres participants, attirés par la météo magnifique de cette fin août.

©Jérôme Klotz

Vêtus pour la marche urbaine, les participants, d’âges et d’horizons divers, avaient comme moi, emporté une bouteille d’eau afin de vaincre la chaleur estivale.  Le parcours devait nous conduire jusqu’au parc de l’Hermitage par les petites ruelles des quartiers du Rôtillon et de la Barre, en passant par les Escaliers du Marché.

©Jérôme Klotz

D’abord urbain, le parcours comporte de nombreux escaliers à gravir, tels que les Escaliers du Marché et les escaliers des Grandes-Roches, confirmant la réputation de Lausanne en tant que ville en pente.  Nous empruntons aussi des petits sentiers (sentier des Colombes) et des petites ruelles (passage Saint-François).

©Jérôme Klotz

©Jérôme Klotz

Arrivés dans le quartier de la Barre, le parcours urbain se métamorphose en parcours forestier. En effet, Pierre nous apprend que le Chemin du Petit-Château est en fait la porte d’entrée permettant de rejoindre, directement depuis la ville, la forêt du Jorat. Ce passage permet même, pour les plus persévérants, d’atteindre la source du Flon. Bien que notre balade n’avait pas l’ambition de nous mener si loin, j’ai apprécié pénétrer sous les arbres et profiter d’une plus grande fraîcheur. Nous continuons donc notre ascension sur un sentier agréable, et ombragé.

Chaque pause fut autant d’occasions pour les participants de souffler un peu ou de remplir leurs bouteilles d’eau aux fontaines d’eau potable. Elles offrirent aussi à Pierre l’occasion de nous raconter les nombreuses anecdotes dont il ponctue ses balades.

©Jérôme Klotz

Une fois arrivés dans le magnifique parc de l’Hermitage et ses arbres majestueux (dont le plus emblématique est un hêtre pleureur unique), nous avons été accueillis en musique par le quartette de Jazz contemporain Cerulean Poppy.

©Jérôme Klotz

Installé sur la terrasse donnant sur la pelouse du parc, ce groupe nous a offert un très agréable concert qui nous a accompagnés jusqu’à la tombée de la nuit.

©Jérôme Klotz

Le temps d’un instant, ce concert a permis de faire renaître l’esprit des fêtes que donnaient les anciens propriétaires de cette maison de maître à partir des années 1850.