Fête de la musique: une nuit de concerts à Lausanne

27/06/2016 by MyLausanne
Français ÉvènementMusique

Mardi 21 juin dernier, la fête de la musique avait lieu à Lausanne. Avec plus de 150 évènements musicaux, de quoi trouver musique à son oreille!


Du baroque à l’électro et du rock à l’opéra, la journée se prêtait aux découvertes.

La journée aurait pu commencer très tôt, à 06h30, avec du yoga en musique au bord du lac. Mais la météo incertaine poussa les organisateurs à annuler cet évènement. Le coup d’envoi était donc retardé à midi. Dès lors, les évènements s’enchaînaient, jusque tard dans la nuit, sur plus de 40 scènes : dans des salles de concerts, boîtes de nuit, bars et places publiques de la ville.

Au milieu de cette offre abondante, MyLausanne ne savait plus où donner de l’oreille. Retour sur deux concerts, au détour d’une ballade nocturne au centre ville.

Montagne Trio ! 

Jazz – Jazz pop

Auditorium de l’EJMA, au Flon

Un piano, une batterie et une basse. Le jazz peut être très simple, et diablement efficace. Surtout si vous y ajoutez une salle de concert si remplie que certains spectateurs étaient debout. Tous les ingrédients étant réunis, la musique peut donc commencer.

montagne-trio-min

 

Très vite, les trois jeunes musiciens lausannois de Montagne Trio ! ont embarqué le public dans leur univers. De longs morceaux qui commencent doucement et montent petit à petit, passant du contemplatif, à des rythmes plus entraînants. À tel point qu’une dame, assise au deuxième rang a pris la peine, juste avant le dernier morceau, de leur dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas : « Vous avez du talent ! » Ce que le reste du public a confirmé, au moment d’applaudir la sortie des artistes quelques minutes plus tard.

Artistes de rue au centre ville

Depuis le Flon, on entend les deux grandes scènes de cette fête de la musique situées à la place de l’Europe et à Pépinet. Sur le chemin, de nombreux groupes se produisent dans la rue, de manière plus ou moins officielle et organisée, dans une ambiance de fourmillement artistique très agréable. Le plus impressionnant restera ce danseur de breakdance qui faisait du Air Guitar, sur des samples de Jimmy Hendrix, avec un bâton enflammé.

 

Près des grandes scènes, où Eriah et Heidi Happy enflamment le public, la fête bat son plein. De nombreux stands de boissons et nourriture permettent donc de satisfaire ses goûts, pendant que l’ouïe s’épanouit. Des churros doux comme la voix de Heidi Happy et des merguez relevées comme le hip-hop de Eriah.

musique-rue-min

Jackyt

Trip rock – pop

Cave du Bleu Lézard

Pour finir la soirée dans une atmosphère plus intimiste, direction le Bleu-Lézard et sa cave, lieu mythique pour tous les lausannois. Comme tout concert qui se respecte, il commencera avec trente minutes de retard. Assez logique, avec une programmation aussi serrée.

jackyt-min

 

Jackyt, qui doit son nom à Jackie Chan, c’est une groupe composé de quatre musiciens et d’une chanteuse. Sa voix grave et posée épouse magnifiquement la mélodie rock de ses compères. Du moins, pour le premier morceau. Au fur et à mesure du concert, les genres se mélangent avec des sons plus extrêmes, voire carrément psychédéliques. Le public, très calme au début, se prend au jeu et l’ambiance monte. Avec des influences aussi nombreuses que variées, le groupe symbolisait parfaitement cette fête de la musique lausannoise : Un peu de tout, bien accordé, qui sonne terriblement bien !