Tout Lausanne se retrouve au Festival de La Cité

12/07/2018 by MyLausanne
Français Musiquenightlife

Chaque année, les Lausannois ont rendez-vous à La Cité, pour le festival emblématique qui fait vibrer la vieille ville et le centre: le Festival de la Cité. MyLausanne est allé s’imprégner de l’ambiance de la première soirée.


En traversant le Pont Bessières, en direction de la Cathédrale, un petit vent frais de vacances vient caresser notre visage.  Le pont et la rue Pierre-Viret sont réservés aux piétons pour l’occasion et les premiers festivaliers profitent du talus devant l’Evêché pour prendre l’apéro.

Festival de La Cité 2018 © MyLausanne

Musique, spectacles, et détente: 6 jours de fête à Lausanne

Au cœur de la vieille ville, entre la Cathédrale et le Château Saint-Maire, les cuisiniers des stands allument leur réchaud, les musiciens font leur soundcheck et les serveurs des bars finissent de mettre les boissons au frais.

Pour tous les Lausannois c’est LE rendez-vous culturel du mois de juillet. Beaucoup se sont déjà croisés au Montreux Jazz Festival, certains se croiseront au Paléo, mais tous se rencontrent à La Cité. Impossible de faire plus de 20 mètres sans croiser un visage connu. Le festival de La Cité a des faux airs de place du village. Les gens se sourient, se reconnaissent, discutent et trinquent : le calme avant la fête.

Il est 18h00 et des enfants admirent déjà l’acteur de « Comme la pluie », qui dessine à l’ombre de la Cathédrale. De l’autre côté, dans la cour du gymnase, les artistes de Titanos haranguent les foules vers leur carrousel délirant. Petit-à-petit, les Lausannois sortis du travail se retrouvent sur les terrasses de la rue Cité-Devant.

Carousel Titanos © MyLausanne

 

Les concerts et spectacles en tête d’affiche commenceront plus tard dans la soirée. On profite donc de se poser pour prendre un verre au soleil. Un peu plus, et on se mettrait à entendre les grillons chanter… Décidément, cette première soirée transpire les vacances.

 

On se dirige vers la Place du Château pour admirer les deux scènes qui y sont installées. Les danseurs répètent leurs chorégraphies devant quelques curieux, on repassera plus tard. Parce qu’il est bientôt l’heure de l’ouverture des Bains Publics : des bassins chauffés, installés sur le parking du Tunnel, réaménagé en site du festival pour l’occasion. Comme le promettaient les organisateurs et Yann Marguet, on peut enfin se détendre.

Et ça marche! Pendant que certains préfèrent rester au sec près du bar, d’autres profitent des bassins ou se font masser sur la table mise à disposition.

Mais l’eau, ça creuse quand même un peu. Et si vous aimez manger, La Cité est aussi l’endroit idéal. Déjà parce que pendant le festival, tous les restaurants de la vieille ville proposent des plats à l’emporter  (et il y a même un bar à RACLETTES !!). Et puis parce qu’il y a également plein d’autres stands : des crêpes bretonnes aux plats thaïlandais, vous êtes sûr de trouver de quoi vous rassasier.

La suite de la soirée, comme souvent à la Cité, prend la forme d’un grand mélange :

  • Par hasard, on se retrouve devant un super concert d’un groupe que l’on ne connaissait pas

  • Après 20 minutes, on se rend compte que l’on a raté le début du spectacle qu’on voulait voir
  • En chemin, on tombe sur une connaissance et on finit par s’arrêter, discuter, et changer de plan

 

En tout cas, on a réussi à voir Et à part la musique, qu’est-ce que vous faites ?, une pièce de théâtre made in Lausanne. On s’est frayé un chemin pour écouter The Suuns et leurs chansons rock-électro planantes. Puis on a enfin vu les danseurs (Monstres / On ne danse pas pour rien) qui répétaient en fin d’après-midi, cette fois devant une tribune pleine. On est même tombé sur un moment très poétique, avec les trois Alice dans les jardins du Petit Théâtre.

En fait, on a surtout passé une bonne soirée. Et ce n’est pas fini, on a rendez-vous au Festival de la Cité tous les soirs jusqu’à dimanche.