La bière en été ? Oui, mais provenant d’une brasserie locale

28/07/2016 by MyLausanne
Français ApéroPatrimoine

Envie d’une petite mousse à Lausanne? Découvrez notre sélection de bières et de brasserie artisanales. A Lausanne, on trinque local!


Depuis quelques années maintenant, de nombreuses brasseries artisanales ont vu le jour, à Lausanne et dans sa région. Ce qui semblait être un effet de mode au départ, s’est rapidement transformé en véritable tendance : la bière de proximité. Nous commençons notre tournée avec la plus connue d’entre elle : la brasserie du Dr. Gabs.

Une petite mousse devenue grande 

la brasserie du Docteur Gab’s

À la Claie-aux-Moines, à 15 minutes de Lausanne, dans une halle, se cache le « cabinet » du Dr. Gabs. À peine la porte poussée, l’équipe souriante nous accueille et nous propose un verre de Cascade, leur cuvée spéciale pour l’été. Ça sent les fruits exotiques et la fraîcheur. Alors on goûte. Pour ne pas tomber dans le doucereux, l’amertume est très présente. Le tout est original et équilibré. Alors on aime, et on s’en ressert une pour la visite des lieux. Beaucoup de futs, énormément de bouteilles et une machine d’embouteillage qui est quasiment autonome. Il est loin le temps où Gabriel, David et Reto stockaient leurs premières bouteilles dans les frigos de leurs parents, sur les hauts de Lausanne. C’était il y a 15 ans. Les trois potes d’enfance produisent maintenant plus de 400’000 litres de bières par an. Connue en Romandie, la brasserie glisse doucement vers la Suisse allemande. Bien qu’ils ne soient pas (encore) assez gros pour exporter, les fondateurs commencent déjà à collaborer avec d’autres brasseries, sur des recettes inédites.

L’anecdote pour frimer en soirée : Leurs bières finissent de se développer en bouteille, dans des locaux chauffés qui permettent une deuxième fermentation. Cette méthode, traditionnelle, est assez rare de nos jours.

©mylausanne Bière Brasserie Lausanne
©mylausanne Bière Brasserie Lausanne

Brasser avec une lampe frontale 

la brasserie de La Nébuleuse

C’est aussi l’histoire de trois amis d’enfance, Jérémy, Arthur et Kouros, qui faisaient tout ensemble. Ils ont eu de nombreuses idées, avant de trouver celle qui les a rassemblés à 100% : brasser.

Tout a commencé chez l’un deux. Au début, c’était pour que leurs potes boivent de la bonne bière. Puis, en manque de place, ils ont dû trouver un local, dans les sous-sols du quartier du Flon. Derrière ce côté Underground, rien d’illégal puisque l’affaire se professionnalise : la création d’une société, puis la location de locaux plus adaptés, auprès d’une autre brasserie de la région. C’est à cette période qu’Arthur part faire un stage pour se former chez des brasseurs artisanaux en Norvège. Il voyagera également en Amérique du Nord, et en profitera pour visiter des brasseries, ce qui influencera énormément la Nébuleuse, jusque dans le graphisme des étiquettes.

©mylausanne Bière Brasserie Lausanne
©mylausanne Bière Brasserie Lausanne

 

Finalement, en mars 2015, la brasserie de la Nébuleuse s’installe à Renens. 1200m2 que les patrons ont aménagés eux-mêmes. Aujourd’hui, ils produisent 250’000 litres de bière par an, dont quelques recettes uniques qui ne seront jamais rebrassées, après la production d’une cuvée spéciale.

L’anecdote qui risque de devenir un bon plan : Actuellement en travaux, la Nébuleuse a pour projet de permette à chacun de venir griller de la viande sur sa terrasse, une bonne bière à la main. Une nouvelle activité incontournable du dimanche ? Affaire à suivre.

©mylausanne Bière Brasserie Lausanne
©mylausanne Bière Brasserie Lausanne

 

La bière brassée avec du rock’n’roll 

la brasserie des Fleurs du Malt

Cachée en plein cœur de la ville, la brasserie des Fleurs du Malt se trouve dans la cave d’un ancien bar à jazz. Des caisses de bières sont alignées sous un plafond joliment vouté, pendant que Philippe s’affaire entre trois cuves. En grand fan de rock’n’roll, il y a toujours de la musique qui tourne pendant qu’il brasse.

Sa première bière date de l’an 2000. S’en suivra la création de l’association des Brasseurs et Brasseuses autonomes (aBBa). Avec le temps, les mousses de Philippe ont beaucoup bougé, passant de son balcon, de la Brasserie du Maupas à Paudex, pour finalement atterrir près de la Riponne. En 2010, il se lance complètement dans l’aventure, quittant son poste de chercheur en sociologie. Il est aujourd’hui seul à brasser 12’000 litres par an. Ses 12 bières différentes sont facilement reconnaissable, grâce au pirate ornant des grandes bouteilles de 0.75l. « Je ne fais que des grandes bouteilles, parce que la bière, il faut la partager. C’est aussi pratique si on a très soif. » Les différentes bières sont obtenues en variant uniquement le dosage et le choix du houblon et du malt, ainsi que des levures : pas d’ingrédients exotiques. « On peut déjà découvrir énormément de saveurs différentes. En fait, je crois que la bière, c’est comme le rock’n’roll : il faut aller à l’essentiel. »

©mylausanne Bière Brasserie Lausanne
©mylausanne Bière Brasserie Lausanne

L’anecdote clin d’œil: Le prochain brassin sera toutefois une entorse à ses principes. Brassée avec du tilleul, elle rappellera la Ferme des Tilleuls, une maison associative près de Lausanne, qui abrita les brasseurs et brasseuses autonomes à leurs débuts.

Au vu de l’offre très riche dans les environs, il aurait été impossible de tout goûter avant la fin de l’été. En effet, les chaleurs estivales se prêtent très bien à la dégustation des ces produits locaux, parce que la bière est un moyen original de découvrir Lausanne et sa région. À consommer, bien sûr, avec modération et prudence.